[PRO] Yassine Benzia

Actualités des joueurs et du staff du DFCO
Dzamiek
Messages : 173
Inscription : mar. 30 juil. 2019 18:06

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Dzamiek »

Quelqu'un aurait l'article complet de L'Equipe sur Yassine ?

https://www.lequipe.fr/Football/Article ... in/1229406
Didier Feco
Messages : 243
Inscription : sam. 11 juil. 2020 19:42
Localisation : Koungou - Mayotte

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Didier Feco »

Quand on l'a appelé jeudi à 16 heures, Yassine Benzia sortait de chez son kiné. Un rendez-vous quotidien depuis des mois. Pendant une heure et demie, du lundi au samedi, l'attaquant dijonnais soigne sa main gauche : « Je n'arrive pas à plier mes doigts jusqu'à ma paume. Pour gagner en mobilité, il prend mes doigts et les plie jusqu'à ma paume. Ça va durer encore des mois. Ça fait mal mais je n'ai pas le choix. »

La vie de l'ex Lyonnais a basculé le 28 mai 2020. Ce jour-là, Benzia (26 ans) était victime d'un grave accident de quad. Pendant des heures, la viabilité d'une partie de sa main gauche a été remise en cause. Dix mois plus tard, après des souffrances terribles, onze opérations, l'international algérien a rejoué mercredi à Brest (1-3). Sept minutes. Une résilience qu'il raconte avec lucidité et émotion.

« Ces sept minutes à Brest, que représentent-elles ?
Quand je suis entré, j'ai eu un petit flash. Pas de l'accident mais des moments très douloureux à l'hôpital, du travail avec mon préparateur physique. Quand j'ai commencé avec lui, physiquement, je n'avais jamais été aussi bas de toute ma vie. Ma première séance, j'allais sur le tapis de course : 7 km/h. C'est de la marche rapide... J'étais essoufflé... Vous savez, j'en ai fait des séances très très dures pour revenir où après je pleurais tellement c'était dur, tellement j'étais loin de ma condition.

Est-ce que vous avez ressenti de l'appréhension par rapport à votre main ?
Non aucune. L'une des plus grandes forces, c'est que depuis que j'ai repris, je ne me suis jamais dit : "Ça, je ne peux pas le faire à cause de ma main."

Votre foulée n'a pas changé ?
Je ne le ressens pas. J'ai vu sur une vidéo, à un moment, que mon bras gauche est un peu haut et que mon bras droit fait la foulée normale. Sincèrement, j'ai retrouvé un bon niveau physique. Je suis même plus léger que le poids de forme que j'avais avant ma blessure. J'ai énormément bossé sur mes jambes, sur le gainage, les abdos.

Votre jeu a-t-il évolué ?
Aux entraînements, j'ai l'impression d'être plus mature dans mon jeu. Je ne sais pas si c'est lié à l'accident. Je vois les choses plus rapidement qu'avant, j'ai l'impression de mieux me déplacer, de comprendre davantage le jeu. Je me sens super bien sur les séances. Je n'ai en aucun cas l'impression d'avoir régressé, bien au contraire.

Entre votre dernier match et mercredi, il y a eu treize mois. Beaucoup d'opérations, de souffrance. Est-ce qu'à un moment donné, vous vous êtes dit : « Je ne reviendrai pas » ?
Jamais, tellement j'avais une confiance aveugle en mon préparateur physique. J'ai toujours eu la certitude de pouvoir rejouer un jour au haut niveau. Il y avait une incertitude, c'était comment j'allais me sentir. Après des ligaments croisés, tu te poses aussi la question. Je me disais que même si c'est une blessure très grave, c'est une blessure à la main. Si j'étais handballeur, basketteur, il y aurait sûrement eu une fin de carrière. Mais là non, je ne me suis jamais dit que j'allais reprendre à un petit niveau. Jamais.

Pourquoi cette certitude ?
J'étais sûr parce que le foot, c'est toute ma vie. Dans ma tête, c'était juste « Yass, tu la fermes et tu travailles. » Par rapport à ma famille, mes enfants, j'étais obligé d'y arriver. Je n'ai jamais pensé à abandonner. De juin à septembre, ça a été la période la plus difficile. Je n'ai jamais autant été inactif de toute ma vie. Ça m'a rongé de l'intérieur.

Pendant ces trois mois sans rien faire, diriez-vous avoir traversé une forme de dépression ?
Je ne sais pas si on peut le qualifier de dépression, je n'irais pas jusque-là. C'était un mélange de douleurs physiques - j'étais sous morphine - et de douleurs mentales. Je me sentais coupable d'avoir lâché mon équipe, ma famille. Pendant deux mois, je n'ai pas vu mes enfants à cause du Covid, c'était dur. Je n'avais pas le droit aux visites ou presque. Je me sentais coupable envers le club, j'ai eu la sensation de le lâcher. Cette période a été incroyablement dure. Puis j'ai rencontré le médecin à Lille, après mon hospitalisation à Dijon, qui m'a donné des dates. Je ne voyais pas la fin mais je voyais le processus au moins.

La douleur physique, vous la connaissez en tant qu'athlète de haut niveau. Mais comment vit-on celle-ci ?
C'est incomparable. De toute ma vie, je n'ai jamais eu une douleur comme ça. Là, je ferme les yeux, j'y repense et la douleur, je la sens encore. Ça va me marquer à vie. C'est une douleur inexplicable. Les premiers jours, c'était comme si on mettait ma main dans du feu. Et toutes les minutes, en plus de ça, j'avais une sensation comme si on claquait une porte dessus. J'en criais, j'en pleurais. Je ne disais qu'une chose : « S'il vous plaît, enlevez-moi cette douleur ! ». Heureusement, j'ai reçu beaucoup de messages. Des joueurs de l'Olympiakos, de Lille, de Lyon, du staff de l'OL, de mes coéquipiers du club, de la sélection, de mon sélectionneur Djamel Belmadi...

Combien d'opérations avez-vous subi ?
Onze. La première était d'urgence. Mon pouce pendait, il ne tenait plus qu'à un tendon. Ils n'ont pas pu le sauver. Quand je me réveille après l'opération, je n'ai plus de pouce. J'ai eu un tiers de la peau de la paume de ma main qui est partie aussi. J'avais comme un trou. On a eu besoin de me remettre de la peau. La priorité, c'était de laver ma main pour permettre des greffes de peau. Sur ces onze opérations, plusieurs d'entre elles ont consisté à ce « lavage » pour qu'il n'y ait pas d'infections.

La 6e opération, c'était une greffe de peau, à partir de la hanche pour me la mettre sur la main. Ça n'a pas fonctionné, la peau a nécrosé. Ma main est restée marron. Quand je sors de l'hôpital de Dijon, la moitié de ma main est de couleur marron. Le docteur Guillaume Wavreille à Lille a sauvé ma main, il faut vraiment le dire. Sa greffe de peau a fonctionné. La 10e opération, c'était au niveau du poignet. Comme j'avais perdu des bouts d'os, il a dû m'en prendre deux-trois pour me le mettre dans le poignet. Ça a fonctionné. La dernière opération, la 11e, était en décembre. Comme j'ai perdu mon pouce et que l'effet de la pince est avec ce doigt, il m'a pris l'index et me l'a décalé au niveau du pouce.

Vous percevez-vous aujourd'hui comme une personne handicapée ?
Oui et non. Oui, c'est un handicap parce qu'il y a plein de choses que je ne peux pas faire pour l'instant. Mes lacets, porter avec ma main... Mais non je ne me vois pas comme un handicapé.

Vous vous refaites souvent le film de cet accident. Vous en souvenez-vous ?
Oui, je n'ai pas perdu connaissance. L'erreur que je ressasse, c'est pourquoi j'ai acheté ça (le buggy) ? Je crois au destin, c'est comme ça. Je ne me demande pas pourquoi j'ai conduit comme ça ou comme ça. Ce n'était même pas une conduite violente, je ne suis pas dans ces trucs-là. J'ai mal négocié un virage. C'était comme un accident de voiture. Mon regret, c'est pourquoi j'ai acheté ça en fait ? Je m'en veux. J'habite dans un coin où il y a beaucoup de forêts. J'avais acheté ça dans un seul but : me promener, de prendre l'air...

Vous y repensez beaucoup à cette séquence ?
J'essaie de ne pas y penser, j'essaie d'avancer.

Il y a des clauses dans les contrats sur ces activités à risques. Que diriez-vous à un jeune joueur de club ou de centre de formation qui fait du quad pour s'amuser ?
Je lui dirais tout simplement : être footballeur, ce sont des responsabilités, que notre corps c'est notre outil de travail, qu'on doit y faire attention. Se restreindre sur dix, quinze ans, ce n'est rien.

Comment avez-vous vécu cette saison noire de Dijon, 20e de L1 ?
Je l'ai mal vécue. Parce que je me sentais coupable. Quand tu vois tes potes derniers, ça fait encore plus mal au coeur. Je ne pouvais pas les aider. Je ne me sentais pas légitime. Je ne sais pas si ça peut paraître égoïste mais mon combat, il était tellement dur que je n'avais pas la force de conseiller qui que ce soit vu la situation dans laquelle j'étais.

Vos coéquipiers vous posent-ils beaucoup de questions sur votre main ?
Non, personne ne m'en parle. Je pense qu'ils n'osent pas en fait. Mais il n'y a aucun tabou pour moi.

Y aura-t-il un avant et après 28 mai ?
Oui. Je me dis tout le temps qu'il ne faut jamais rien prendre pour acquis. Profiter au maximum de sa famille, du métier que tu fais. L'accident m'a fait devenir quelqu'un de beaucoup plus réfléchi. De base, je le suis. Mais là encore plus. Je vois les choses différemment. Dans tout. Être à l'hôpital pendant des semaines, avec ce qui se passe sur le plan sanitaire, social, ça te permet de relativiser. Les gens pensent que ce sont des clichés, des simples phrases mais non une blessure comme ça, ça te rappelle que du jour au lendemain, tout peut s'arrêter. »
Dzamiek
Messages : 173
Inscription : mar. 30 juil. 2019 18:06

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Dzamiek »

Merci,

Je trouve l'article de l'Equipe plus complet et plus nuancé que l'article du BP du jour (ou le CHU de Dijon n'apparait pas à son avantage).

Si son expérience pouvait servir aux autres sportifs pros qui souvent étant jeunes et en très bonne santé prennent des risques inconsidérés qui peuvent anéantir leurs carrière, ils oublient souvent que leurs corps sont leurs outils de travail.
Avatar de l’utilisateur
Chad la moutarde
Messages : 1672
Inscription : mar. 30 juil. 2019 22:44
Localisation : Devant Netflix

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Chad la moutarde »

Goldencoast
Messages : 284
Inscription : lun. 26 avr. 2021 19:45

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Goldencoast »

Voilà je viens de participer à l interview du Président DELCOURT sur zoom la petite info c est qu’il nous a dit qu’il y avait une bonne chance que Benzia soit avec nous en Ligue 2 car il se sentait un peu redevable. Après évidemment comme le Président la precisé si une grosse offre tombait bien sûr que nous ne pourrions pas lutter. Ça reste une bonne nouvelle quand même si Yassine que le Président apprécie réellement souhaite partir avec nous pour une année en ligue ça serait vraimnt cool de sa part. Mais bon j ai bien peur que certains club de ligue se mettent rapidement sur ces talons.
Doudiw
Messages : 2964
Inscription : mar. 30 juil. 2019 18:24
Localisation : Sens (89)

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Doudiw »

Ce serait une super nouvelle car il nous a vraiment apporté depuis son retour
fabius
Messages : 2855
Inscription : mar. 30 juil. 2019 16:37

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par fabius »

Inespéré pour moi, mais s'il reste, très bonne nouvelle.
Goldencoast
Messages : 284
Inscription : lun. 26 avr. 2021 19:45

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Goldencoast »

fabius a écrit : mar. 27 avr. 2021 20:43 Inespéré pour moi, mais s'il reste, très bonne nouvelle.
C’est clair dors et déjà notre meilleur recrue si il reste
boubou21
Messages : 190
Inscription : mar. 11 août 2020 21:31

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par boubou21 »

entendu ce soir sur france bleu bourgogne
que benzia va reste une saison :super:
Avatar de l’utilisateur
Baduld
Messages : 1711
Inscription : mar. 30 juil. 2019 14:28

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Baduld »

Benzia s’entraîne de nouveau aux Poussots , comme les « lofteurs ». Un départ de prévu ? Ou bien une sanction ?
Supporteur inconditionnel du DFCO pour le meilleur et pour le pire :ghee: .
Hugo
Messages : 1727
Inscription : mar. 30 juil. 2019 14:32

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Hugo »

Baduld a écrit : mar. 10 août 2021 09:13 Benzia s’entraîne de nouveau aux Poussots , comme les « lofteurs ». Un départ de prévu ? Ou bien une sanction ?
Les deux?
Waldemar Kitambala
Messages : 324
Inscription : lun. 5 août 2019 13:23

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Waldemar Kitambala »

Belle reconnaissance envers le club qui l'a pris en charge après son accident enfin bon pas vraiment étonnant...
Avatar de l’utilisateur
alex
Administrateur du site
Messages : 2778
Inscription : mer. 17 juil. 2019 10:52
Localisation : Dijon

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par alex »

J'espère qu'il n'y a pas de mauvaise ambiance au sein du groupe pro... J'ai l'impression que plus les jours passent, plus les joueurs veulent partir : Ecuele Manga maintenant Benzia.... :aille:
Si ça continue, le nouveau centre d'entrainement ne va servir à rien :mrgreen:
Boldecyprine
Messages : 478
Inscription : mar. 30 juil. 2019 16:41

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par Boldecyprine »

C'est au coach aussi d'assurer une bonne ambiance dans son groupe
jacou
Messages : 618
Inscription : mar. 30 juil. 2019 19:41
Localisation : Dijon

Re: [PRO] Yassine Benzia

Message par jacou »

Si il s'en va.....Merci pour sa reconnaissance !!!!!! Ca serait une HONTE !
Répondre