[DFCO PRO] Division 1, saison 2019-2020

Actualités sportives et extra-sportives du DFCO féminin
Répondre
En ligne
fabius
Messages : 1121
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 16:37

Re: [DFCO PRO] Actualité de l'équipe en Division 1

Message par fabius » mar. 12 mai 2020 20:35

Extrait d'un article du monde :

« Je pense qu’il y aura une augmentation de budget », annonce même Olivier Delcourt en ce qui concerne Dijon. « Si les droits télévisuels augmentent chez les garçons (le nouveau diffuseur Mediapro doit verser 1,15 milliard par an entre 2020 et 2024), j’en ferai bénéficier les filles. L’objectif est de stabiliser mon équipe féminine au sein de l’élite », explique-t-il.

« Une épée à double tranchant »
Cette saison, la section féminine dijonnaise, 9e du championnat et qui se maintient pour la deuxième fois d’affilée, affiche un budget d’environ 950 000 euros, le septième de la D1. Olivier Delcourt en détaille la composition : « 150 000 euros de subventions publiques, 250 000 de mécénat et sponsoring, 150 000 versés par la FFF, 100 000 de recettes propres », et enfin, « 300 000 euros abondés par la structure professionnelle ».

La dépendance à la section masculine est donc relativement importante. « Sans Dijon en Ligue 1, la section féminine n’existe pas, car il n’y a malheureusement pas encore de modèle économique autour du football féminin », admet le président bourguignon.

(...)

A Dijon, selon le président, les douze joueuses sous contrat fédéral touchent en moyenne un salaire brut de 1 800 à 2 000 euros. Les neuf autres touchent des primes de match. La majorité des clubs de D1 fonctionnent sur un modèle très proche.

En ligne
fabius
Messages : 1121
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 16:37

Re: [DFCO PRO] Actualité de l'équipe en Division 1

Message par fabius » dim. 17 mai 2020 18:34

Long article du BP, avec des nouvelles sur le recrutement, notamment :

Yannick Chandioux (DFCO) : « Nous n’avons pas ouvert le champagne »
Au terme d’un exercice inachevé (arrêté à la 16e  journée sur 22) et compliqué, le DFCO - qui a aussi atteint les quarts de finale de la Coupe de France - se maintient et repart pour une troisième saison de rang en élite.
Par Rémi CHEVROT - 17:24 | mis à jour à 17:40 - Temps de lecture : 3 min
| | Vu 50 fois

Mylène Chavas, Yannick Chandioux et Élodie Nakkach seront en D1 la saison prochaine, l’OM et Metz étant relégués. Photo archives LBP /Vincent POYER
L’information est tombée presque en catimini en milieu semaine. Réglant un suspense réduit à néant depuis l’arrêt définitif du championnat, fixé le 16 avril dernier, pour cause de pandémie du coronavirus. En dehors de la zone rouge (9e avec 14 points), le DFCO est donc officiellement maintenu et repart pour une troisième saison consécutive au plus haut niveau. « Dès lors que le championnat était arrêté, il était logique qu’on se maintienne. L’objectif est atteint, mais nous n’avons pas ouvert le champagne », modère Yannick Chandioux, le coach dijonnais.

La saison restera comme inédite. Bizarre. Et ce depuis l’entame de la compétition. Avec un calendrier qui a proposé aux Côte-d’Oriennes les cinq cadors du championnat en six journées. Difficile de lancer la machine dans ces conditions, le doute s’installant parfois dans les têtes. « Nous avons bien négocié les matches-clés comme Metz ou Lyon. Cela a permis de souder le groupe », analyse l’entraîneur sous contrat à durée indéterminée.

Des départs compensés

Une force qui a permis de s’en sortir malgré un faible nombre de points pris (0, 87 par match) et une attaque en berne pratiquement toute la saison (10 buts marqués). « Quand on regarde le calendrier, il nous était plus favorable sur la fin et on pouvait logiquement espérer finir plus haut. L’année dernière, nous avions terminé la saison avec 24 points. C’était l’ambition pour notre fin de championnat », assure Yannick Chandioux dont l’équipe devait affronter Fleury, Reims, Guingamp et l’OM, des adversaires à sa portée.

« Devant, nous avons éprouvé beaucoup de difficultés. C’est la première fois que ça m’arrive d’avoir aussi peu d’occasions », regrette le Bourguignon, satisfait de la solidarité défensive de tout son groupe, notamment entre octobre et décembre. « L’aspect défensif est lié à l’organisation et j’inclus mes attaquantes dedans. Offensivement, c’est la même chose », rapporte l’ex de Gueugnon et Montceau, refusant de jeter la pierre sur ses attaquantes.

Privé de compétition, Yannick Chandioux travaille d’ores et déjà sur la construction de l’effectif de la saison prochaine où il faudra notamment compenser le départ à la retraite d’Élise Bussaglia. « Il est encore trop tôt pour annoncer des signatures, mais ça devrait bouger », indique le technicien dijonnais qui souhaite logiquement renforcer son attaque en amenant notamment de la vitesse. Ainsi, l’arrivée de la Camerounaise Alexandra Takounda, repoussée pour des raisons administratives puis à cause du Covid-19, est toujours espérée. « Les départs seront remplacés », prévient le coach du DFCO qui s’attend aussi à du mouvement derrière.

Pour l’heure, la date de reprise de l’entraînement aux Poussots n’est pas encore fixée, Yannick Chandioux attendant plus de précision sur le lancement officiel du championnat 2020-2021 (week-end du 28-29 août ?).

Nous avons bien négocié les matches-clés comme Metz ou Lyon. Cela a permis de souder le groupe.

Yannick Chandioux, entraîneur du Dijon FCO

Élise Bussaglia. Photo LBP /V.P.
ÉCHOS

Buteuses
4 buts : Élise Bussaglia

2 buts : Rose Lavaud

1 but : Noémie Carage, Solène Barbance, Carol Rodrigues

+ 1 csc de Luna Gevitz (Guingamp)

Une Dijonnaise à l’Insep
La jeune défenseure U15, Inès Tisserand, arrivée au DFCO en 2018 en provenance d’Arc-sur-Tille, va intégrer le Pôle France Féminin lors de la prochaine rentrée à l’Insep à Paris.

Plusieurs prolongations en cours

Pour l’heure, plusieurs joueuses sont toujours sous contrat avec le DFCO : Pauline Dechilly, Solène Barbance, Océane Daniel, Genessee Daughetee, Élodie Nakkach, Élise Bonet et Carol Rodrigues.

Mylène Chavas, Léna Goetsch, Noémie Carage, Ophélie Cuynet et Rose Lavaud devraient prochainement re-signer, ainsi que plusieurs jeunes joueuses de l’effectif déjà apparues en première division (Inès Barrier, Amanda Chaney, Coline Stephen…). Des discussions sont toujours en cours avec plusieurs cadres de l’effectif 2019-2020.

En ligne
Likoma
Messages : 733
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:35

Re: [DFCO PRO] Division 1, saison 2019-2020

Message par Likoma » lun. 25 mai 2020 19:44

Entretien avec Rose Lavaud sur D1 Arkena !

https://twitter.com/D1Arkema/status/126 ... 20130?s=20

Répondre